Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Myriam Delahoux,  nous vous l'avons présentée il y a peu...Myriam Delahoux
Une amie des Ateliers Extraordinaires qui avait accepté d'exposer en compagnie de nos Jeunes. Si vous êtes en région parisienne, faites un détour par Saint Germain en Laye, au "Manège Royal". Elle y expose jusqu'au 21 février 2010. Vous pourrez même la rencontrer le jeudi 18 février 2010 de 15h à 19h.

 

L’EXPOSITION

ECCE HOMO « Voici l’Homme »

Hommage à Jean Rudel 

140 artistes : peintres, sculpteurs, photographes, vidéastes

du samedi 13 février à 12h au dimanche 21 février 2010.

entrée libre tous les jours de 11h à 19h 

au Manège Royal Place Royale 78100 Saint-Germain-en-Laye


Myriam m'a fait parvenir un poème que Catherine Pomper lui a dedié. Je l'ai tant aimé que je ne résiste pas au plaisir de vous le faire partager :

Expo Ecce Homo février 2010 - Myriam Delahoux
JARDIN DE TÔLES CLAIRES


de l'autre côté d'un improbable portail

s'ouvre un jardin

de tôles claires et de rouille

un amas de feuilles de métal

des appentis des remises

et...l'atelier

 

première accroche

blessure du fer

une ligne ciselée, ourlée de feu

réveille nos sens

 ravive notre vulnérabilité

état d'alerte vacillements

on s'égare on se retrouve

curieusement envahis

d'ombres confuses

et d'indéfinissables voluptés

Myriam Delahoux, danses des Appalooses 

  fruit du silence et du temps suspendu

la couleur affleure

et dévoile

ses délicates subtilités

des profondeurs feutrées

des bleus d'encre et de nuit

des opales oxydées

 ruissellent

et déploient

 des mondes inattendus

 

alors on touche à l'intime

irrépressible besoin de contact

point d'orgue

sous notre main en émoi

l'âpre métal se fait chair

des figures surgissent de la nuit des temps

une multitude d'êtres sans fard

auréolés d'étrangeté

offrent leur dénuement

et leur sage présence

 

alchimie des rencontres

entre élan et pudeur

des groupes se font et se défont

rapprochements

des liens se tissent

ils se croisentCoeur Envol, Myriam Delahoux

se confient

s'abandonnent

se protègent

et tout un peuple se livre 

Coeur Envol, Myriam Delahouxlà dans un renversement

la sculpture nous modèle

l'absolue verticale

 nous incite à la méditation

tandis que les étranges conciliabules

de ces grands initiés

interrogent en miroir

notre humanité


                                         Catherine Pomper pour Myriam Delahoux (décembre 2009).

                                       
Myriam Delahoux, quand elle parle de son travail ; alors je me retrouve plongée dans l'univers des Ateliers Extraordinaires ; celui de la beauté de l'art, de l'émotion qu'il nous procure, mais aussi et surtout de la générosité de l'âme, de l'humain, qui a tracé ces lignes pour nous les offrir à notre regard émerveillé : 
 

"Mes personnages sont en groupe. Ils peuvent parfois bouger, ce qui

change leur rapport. L’espace qui se crée entre eux se modifie aussi.

Cet espace prend une dimension nouvelle, et apporte un supplément

de sens. Le spectateur peut alors s'approprier la sculpture, et devenir

lui-même sculpteur d'espace et de sentiments."
Myriam Delahoux.


 

Myriam Delahoux,  

Sculpteur et peintre, originaire du nord de la France, réside à  Chatou (Yvelines, 78).

 

Les formes :

Myriam Delahoux est fascinée par le corps, le corps spirituel, le corps avec l'autre, le corps dans l'action.

Elle sculpte la vie, les rapports humains et tous les sentiments qu’ils engendrent. Expo Ecce Homo février 2010 - Myriam Delahoux

Pour Ecce homo, elle a voulu exprimer l’espoir, la résurrection après la mort du juste, la mort qui côtoie la vie en chacun de nous. 

La couleur : 
Chacun sait que la rouille emporte le fer vers sa disparition.
Utiliser du fer rouillé, c’est vouloir arrêter le temps, c’est prolonger sa mémoire, son histoire, c’est ressusciter une matière en lui donnant  une autre vie.  La rouille est rouge-orangé, comme le sang.

La matière :

Le fer plat provient de l’atelier du chaudronnier Foucat.  

Myriam Delahoux a détourné ce fer, symbole d’un quartier industriel aujourd’hui disparu.

Ses formes légères redonnent vie aux personnages du passé - ombres de nos parents - artisans, ouvriers, travailleurs étrangers, femmes, enfants, grande âme.



Vous pouvez voir quelques oeuvres de Myriam Delahoux dans notre album ou compléter votre visite virtuelle sur son site Internet personnel : http://www.myriamdelahoux.net


Françoise H.






Tag(s) : #Intervenants

Partager cet article

Repost 0